© Flickr - Meg Whitman for Governor

Eco

HP se scinde pour mieux renaître

Par La rédaction, publié le 24 août 2015

Annoncée l’an dernier, la scission de Hewlett Packard est effective depuis le 1er août en interne. La séparation juridique, qui représentera l’ultime étape du processus, est attendue pour novembre 2015 selon le géant américain. Cette opération viendra acter la création de deux entités : PC et imprimantes d’une part, l’ensemble des services et du matériel à destination des entreprises d’autre part.

Cette annonce coïncide au moment de la publication de nouveaux résultats trimestriels décevants pour HP. Les quatrièmes consécutifs. Le groupe enregistre ainsi un chiffre d’affaires en baisse de 8 % sur un an, à 25,3 Md$, quand son bénéfice chute de 13 %, pour atteindre 854 M$. Seule la division Entreprise fait bonne figure en progressant de 2 %. De quoi alimenter le discours positiviste de la direction du groupe qui met l’accent sur ce succès plutôt que sur hémorragie de la vente d’ordinateurs personnels.

Éclaircir la stratégie

Cette dernière activité, pourtant très ancienne au sein de l’entreprise, a fait l’objet ces dernières années de revirements difficiles à lire pour le marché. L’actuelle CEO du groupe, Meg Whitman, l’avait conservée – contre la stratégie de son prédécesseur – sans pour autant parvenir à la redresser vraiment. En séparant la partie saine de la partie malade, HP fait donc le choix de la sécurité et envoie un message positif aux investisseurs et à sa clientèle professionnelle.

Le message est celui d’une réelle capacité à aller de l’avant, en donnant notamment au cloud la place qui lui est due, mais aussi en prouvant sa capacité à trancher, à séparer les fronts. La division PC et imprimantes, future HP Inc., continuera, quant à elle, à se démener dans la violente guerre des prix qui touche son secteur. Celle-ci a déjà eu raison des activités PC d’importants acteurs du marché comme IBM, vendue au chinois Lenovo, car jugée trop peu rentable.

 

Dans l'actualité