Qualcomm, le spécialiste des puces mobiles, achète 1 400 brevets à HP, validés ou en attente de l’être aux États-Unis, et environ 1 000 brevets valables dans d’autres pays, couvrant différentes technologies mobiles. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

HP avait lui-même acquis ces brevets auprès de Palm il y a trois ans, comptant s’en servir pour devenir un acteur majeur de la mobilité. Depuis, le groupe a renoncé à ce projet et l’ex-CEO de Palm, Jon Rubinstein, a rejoint le conseil d’administration de Qualcomm, pesant probablement en faveur de ce rachat.

Il est à noter que cette opération intervient alors que HP tente une nouvelle entrée sur le marché des smartphones, via une gamme VoiceTab.