C’est aux États-Unis que l’on dépose le plus de brevets, mais c’est le chinois Huawei qui, individuellement, est le leader dans ce domaine, selon l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (Ompi). Dans son classement 2015, il apparaît que le spécialiste asiatique des solutions de communication et IT a déposé 3 898 demandes de brevets l’an passé. C’est 456 de plus qu’en 2014, alors que Huawei était déjà celui qui déposait le plus de brevets.

Qualcomm, le deuxième, suit à distance plus que respectable (2 442 dépôts), ZTE complétant le podium (2 155). Par ailleurs, pour la 38ème année consécutive, c’est aux États-Unis que l’on a le plus déposé des brevets : 57 385, sur les 218 000 demandes enregistrées au plan mondial.