Les deux entreprises viennent de conclure un partenariat pour développer de nouveaux processeurs Power pour serveurs, qui viendront concurrencer les architectures x86 d’Intel. Les puces programmables conçues par Xilinx permettent de réduire le temps de traitement de certaines charges de travail, rendant ainsi les serveurs plus performants. Associées à l’architecture CAPI d’IBM, ces puces pourront en outre accéder directement aux caches mémoire des processeurs Power. La collaboration ne s’arrête pas là. Dans le cadre de l’initiative OpenPOWER d’IBM, les deux partenaires vont se pencher conjointement sur le machine learning, la virtualisation réseau, le calcul haute performance ou encore le big data.