Le constructeur vient de mettre en place sur son PaaS Bluemix, un service permettant de concevoir rapidement des réseaux Blockchain et d’y tester des applications basées sur cette technologie. Les développeurs ont ainsi à leur disposition un lot d’outils DevOps pour déployer et gérer leurs applications dans le cloud. Rappelons que Blockchain, à la base du système des Bitcoins, est une technologie permettant de sécuriser les transactions via des enregistrements chiffrés distribués.

IBM annonce aussi l’ouverture de nouveaux bureaux à Londres, New York, Singapour et Tokyo où seront réunis des experts de Blockchain pour le développement d’applications métiers. Le secteur de la finance est l’un des principaux prospects du fournisseur américain, qui s’apprête à tester sa nouvelle offre avec Japan Exchange Group.

Une technologie qui a le vent en poupe

Big Blue, déjà très impliqué dans le projet Hyperledger de la Fondation Linux, prévoit une augmentation prochaine des demandes autour de Blockchain. La technologie trouve en effet bon nombre d’applications, notamment dans l’Internet des objets où elle devient une source d’informations ultra fiable.

IBM n’est en même temps pas le seul à s’y intéresser. Après avoir lancé il y a peu son offre Blockchain-as-a-Service basée sur Azure, Microsoft souhaite aujourd’hui s’entourer de nouveaux partenaires du secteur, afin de mettre en place une véritable marketplace proposant des solutions certifiées.