Aux États-Unis, IBM propose à des start-up de les accompagner dans leur développement en mettant à leur disposition de nombreux outils dont l’infrastructure Softlayer. Ce programme constitue en fait un échange réciproque entre les entreprises sponsorisées (qui seront soigneusement sélectionnées) et IBM.

Le groupe informatique pourra ainsi suivre les avancées technologiques de l’industrie IT naissante et s’en inspirer pour les futures évolutions de ses services cloud. De leur côté, les startups accèderont gratuitement aux outils IBM comme Watson.

L’utilisation de la plateforme Bluemix représente un levier d’action pour ces entreprises. « En permettant l’accès aux outils cloud IBM et aux services tiers bâtis autour d’API ouvertes, les start-up peuvent élaborer et monétiser leurs solutions », explique ainsi Promod Haque de Northwest Venture Partners.

Le budget dédié à ce programme est de 120 000 $.