Intel vient de publier ses résultats pour le 3e trimestre, clos au 26 septembre. Son chiffre d’affaires comme son bénéfice ont reculé, ainsi que les analystes s’y attendaient. Cette baisse est cependant moins importante qu’annoncée, puisque le premier s’établit à 14,47 Md$ au lieu de 14,55 Md$ sur la même période de 2014, et le second à 3,11 Md$, en baisse de 6,3 % d’une année sur l’autre.

Le chiffre d’affaires d’Intel était attendu à 14,22 Md$. La contreperformance est donc moindre, en partie grâce aux activités de centres de données d’Intel qui ont vu leur CA grimper de 12 %, à 4,14 Md$. Surfant sur le succès du cloud, le groupe a notamment investi en juin dans l’acquisition d’Altera, spécialiste de la fabrication de puces pour les centres de données, moyennant 17,6 Md$.

Des investissements revus à la baisse

La division PC, elle, ne cesse de décroître : -7,5 % sur un an, à 8,5 Md$, dans un contexte global il est vrai défavorable. Le marché a perdu 7,7 % sur la période, selon Gartner, s’établissant à 73,7 millions d’unités.

Au regard de ces résultats, Intel ne fait pas montre d’un grand optimisme pour la fin de l’année. Le groupe annonce un chiffre d’affaires prévisionnel de 14,8 Md$ pour le dernier trimestre, à peine plus élevé que celui de l’an passé. Intel a aussi, pour la troisième fois, revu à la baisse ses prévisions d’investissement pour 2015, passant de 7,7 Md$ à 7,3 Md$.