En 2016, la crise du marché du PC a glissé sur Intel. C’est en tout cas ce que laissent penser les résultats annuels du géant américain. Sur l’année, ce dernier a vu son chiffre d’affaires progresser de 7 % par rapport à 2015, pour atteindre 59,4 Md$. Si le bénéfice net recule de 10 %, il se chiffre tout de même à 10,3 Md$. Cela devrait permettre à Intel de continuer à investir massivement et de poursuivre sa phase de transformation. En effet, si la majeure partie des revenus du groupe vient encore de la vente de PC, le fondeur entend bien ne pas se laisser rattraper par l’effondrement annoncé de ce dernier et a récemment investi dans des marchés plus porteurs tels que l’IoT (l’Internet des objets) et les centres de données.

Cette dernière branche, à l’image de toutes les autres, progresse sur l’ensemble de l’année 2016. Elle a ainsi bondi de 8 %, à 17,2 Md$, tandis que le client cloud computing atteint 32,9 Md$, soit une hausse de 2 %. Enfin, les objets connectés se classent à la 3e place de ces réussites, avec une croissance de 15 %, à 2,6 Md$.