Le ministre des finances vient d’annoncer avoir présenté une ordonnance visant à généraliser l’usage de la facture électronique entre l’État et ses fournisseurs.

Michel Sapin espère ainsi économiser 375 M€ par an et permettre aussi aux entreprises privées d’alléger ce poste de 310 M€. Cela représente pas moins de 95 millions de factures papier annuelles qui vont être dématérialisées…

Les grandes entreprises ont jusqu’au 1er janvier 2017 pour se mettre en conformité, les petites entreprises jusqu’au 1er janvier 2020. État, collectivités locales et établissements publics sont, de leur côté, tenus d’accepter ces factures à compter du 1er janvier 2017.

Toujours dans une démarche de simplification, les fournisseurs auront accès à toutes les factures qui leur sont dues via un même site Web.