L’Internet mobile a désormais dépassé son homologue fixe. C’est ce que révèle une étude de StatCounter basée sur l’analyse de 15 milliards de pages vues par mois sur 2,5 millions de sites Web. Selon le document, les terminaux mobiles (smartphones, tablettes, etc.) représenteraient désormais 51,3 % des connexions dans le monde, contre 48,7 % pour les devices dits fixes.

StatCounter attribue notamment cette première mondiale dans l’histoire d’Internet à l’explosion des smartphones dans les pays émergents. La France fait, quant à elle, de la résistance. En effet, dans l’Hexagone, les connexions sur PC représentent encore 70,43 %, contre 29,56 % pour le mobile. Cette tendance se retrouve aussi, dans une moindre mesure, en Europe où ces chiffres atteignent respectivement 64,33 % et 35,67 %.