L’autorité française de régulation de l’usage de l’informatique et du respect des libertés numériques vient de publier son 40ème rapport annuel, le second depuis l’entrée en vigueur du RGPD.

En 2019, 14 137 plaintes ont été déposées auprès de la CNIL, soit une progression de 27% en un an.

L’autorité de régulation a procédé à 300 contrôles et prononcé 42 mises en demeure et surtout 8 sanctions pour un montant record total de 51 370 000 euros dont 50 millions rien qu’à l’encontre de Google. C’est la plus forte amende édictée à ce jour par une autorité de protection des données privées en Europe.

Par ailleurs, la CNIL rappelle que 64 900 organismes ont nommé un DPO en 2019 et que 42% des DPO sont des femmes.

Nos confrères d’InformatiqueNews se sont penché en détails sur ce rapport, sur l’enquête autour des DPO qu’il contient ainsi que sur les entreprises sanctionnées en 2019 et sur les chantiers de la CNIL en 2020. Pour en savoir plus : Bonne ou mauvaise nouvelle ? La CNIL n’a pas chômé en 2019…