C’est une pierre dans le jardin de ceux qui critiquent un éventuel retard de la France dans son développement numérique : en la matière, l’Hexagone arrive en tête d’un classement établi par l’ONU.

L’Organisation a retenu trois critères pour mener son étude : les infrastructures de télécommunications, le niveau d’éducation des habitants et les services en ligne proposés par l’administration. Pour ce qui est de ces derniers, la France occupe même la première place mondiale !

Le développement d’alternatives numériques salué

Le site Service-public.fr parviendrait, selon l’ONU, à améliorer la qualité des services publics et à encourager la consultation des citoyens à la fois sur les politiques publiques et des méthodes de prestation de services. Paris est aussi distinguée par l’instance pour avoir su se développer dans le numérique, tout en cherchant des alternatives aux solutions IT commerciales et en encourageant plus particulièrement l’utilisation de logiciels open source.

Derrière la France apparaissent, dans l’ordre, trois pays asiatiques : Singapour, la Corée du Sud et le Japon. L’Espagne puis les États-Unis sont les suivants.

Enfin, c’est la première fois depuis l’apparition de ce classement, en 2003, que l’ensemble des pays membres de l’ONU possède une présence numérique. En 2012, par exemple, 2 % d’entre eux étaient toujours absents du Web…