Comme d’autres services publics, la RATP ouvre peu à peu l’accès à ses données. Et profite de cette démarche pour proposer à des start-up de créer des applis dédiées.

Petit à petit la RATP ouvre l’accès ses données. En août 2012, la Régie donnait accès aux données relatives au plan des lignes. Les 24 et 25 mai 2013, elle a organisé une opération originale qui procède du même esprit. Un concours, l’OpenDataLab, a permis à des développeurs ou à des start-up d’accéder à des jeux de données de la RATP pour créer des applis à destination des usagers.

La dizaine d’équipes participant à ce concours a planché sur des données concernant les métros, les bus, les RER et les tramways. Les projets ont été évalués selon différents critères : l’utilité sociale, sociétale et économique de l’appli, le niveau d’intégration des données RATP, le niveau de croisement des données RATP avec d’autres données ainsi que la faisabilité technique du projet. Trois prix étaient en jeu (deux de 2 500 euros et un de 5 000 euros pour le prix Voyageurs).

Dans la catégorie Voyageurs, une équipe spécialement créée pour ce concours a réalisé une appli proposant aux usagers des contenus personnalisés et adaptés à leur temps de trajet. Dans la catégorie Service augmenté, c’est une appli cartographiant les entrées de métro accessibles aux handicapés de la société Kernix Software qui a été récompensée. Enfin dans la catégorie Mashup, c’est l’Inria qui l’a emporté avec une appli indiquant à quelle heure partir et par où passer pour faire des courses avant de rejoindre un lieu de rendez-vous.

A lire aussi :
La RATP ouvre six nouveaux comptes Twitter, paru le 30/1/2013

© RATP
Les données mises à disposition par la RATP.