Le troisième baromètre Mitel démontre une plus grande maturité des entreprises qui désormais migrent leur téléphonie dans le cloud d’abord par recherche d’agilité et pour les services offerts plutôt que seulement pour les éventuels gains financiers.

Pour la troisième année consécutive, Mitel publie son baromètre réalisé auprès de 1108 décideurs IT en Europe. Dans un contexte évidemment particulier cette année, il confirme une adoption croissante des solutions UCaaS (Unified Communications as a Service). Les concepts de communications unifiées ont toujours séduit les entreprises. Mais leur mise en œuvre s’est toujours révélée complexe et coûteuse, tout en imposant aux entreprises des compétences techniques qui n’avaient rien à voir avec leur cœur de métier.

L’arrivée des offres de communications unifiées dans le cloud a offert des alternatives séduisantes permettant aux entreprises de bénéficier de tous les avantages du concept sans avoir à en supporter la complexité intrinsèque. D’autant que ce redéploiement dans le cloud s’est accompagné d’une multitude de services : téléphonie VoIP, renvoi d’appels,  messagerie instantanée, présence, web-conférence, réunion virtuelle, serveur vocal interactif, intégration CRM, etc.

Signe des temps, alors que 84%  des répondants considéraient en 2018 le coût de la migration comme le principal critère de calcul de ROI, ils ne sont plus que 33% à penser ainsi en 2020.
L’attention se focalise désormais sur le coût des équipements spécifiques nécessaires à l’entreprise ou le coût de gestion de la transition. Preuve que les entreprises ont gagné en maturité sur le sujet.

Une maturité qui se retrouve également sur les motivations d’une migration UCaaS : 35% des décideurs IT la justifient par une recherche d’agilité (contre seulement 16% en 2018). Le critère de l’innovation demeure toujours important puisqu’il arrive en seconde position avec 28 % des suffrages, en net repli par rapport à 2018, où le critère culminait à 81 % !
On notera également que 36% des décideurs IT considèrent que l’intégration des usages en mobilité tire principalement la demande de l’UCaaS vers le haut, rappelant ainsi que l’UCaaS est effectivement une technologie bien alignée sur les nouveaux usages mobiles.

Enfin, sans surprise, le baromètre montre que les entreprises sont de plus en plus attachées à la liberté de choix et cherchent à limiter leur dépendance aux fournisseurs. 46 % des répondants veulent avoir la possibilité de changer de fournisseur sans délai si le contrat de service n’est pas respecté.Pour Mitel, « le développement du cloud et des applications en mode SaaS a amené, dans l’esprit de la plupart des entreprises, le besoin de bénéficier d’un modèle contractuel plus libre et ouvert ».

Au vu des résultats, force est de constater que « les entreprises européennes, et notamment françaises ont franchi un cap ces deux dernières années », estime Jean-Denis Garo, Directeur Marketing Intégré de Mitel. « Cette maturité technologique nouvelle est une opportunité et un défi pour les acteurs de la téléphonie, et notamment pour les partenaires revendeurs : en quête de liberté, les entreprises font le choix du cloud pour réaliser des économies et pour aussi s’affranchir des contraintes inhérentes à une solution on premise. Conjuguer ce besoin exprimé avec force avec celui – plus contradictoire – d’une qualité de service et d’infrastructure garantie est un défi pour toutes les entreprises technologiques qui ont basculé dans le cloud et le SaaS. »