Pour qu’il n’aille pas critiquer le système dans les médias, Steven Sinofsky, l’ancien patron des développeurs de Windows 8, aurait touché plus de 14 millions de dollars. Officiellement, Microsoft indique que cette somme correspond à une prime accordée à ce vétéran pour ses bons et loyaux services rendus au cours de ces 23 années passés à Redmond.

Mais selon une déclaration légale faite par Microsoft à la SEC fin juin, Steven Sinofsky s’engage en échange du paiement de 418 361 actions Microsoft à ne pas partir travailler pour la concurrence et à ne surtout pas encourager les consommateurs à choisir un produit concurrent de Windows 8. Steven Sinofsky a par ailleurs l’obligation d’assister Microsoft dans tout procès qui pourrait être intenté contre Windows 8. Démissionné en novembre dernier après l’accueil mitigé du marché pour Windows 8, Steven Sinofsky avait supervisé le développement de six versions d’Office et de deux versions de Windows