Estimé à 46 Md$, le marché mondial du big data n’en serait pourtant qu’à ses prémices : il pourrait en effet représenter près de 72 Md$ dans 4 ans, selon les analystes de SNS Research. Alors que les revenus sont surtout générés par les ventes de matériel et de services, il se pourrait que les ventes de logiciels prennent beaucoup d’ampleur, pour atteindre plus de 7 Md$ d’ici la fin 2020.

Malgré certains freins, liés à la gestion des données personnelles et au manque de personnel qualifié, les technologies du big data, désormais au cœur de l’informatique décisionnelle, deviendront primordiales pour les entreprises. Pourtant, seules 25 % d’entre elles ont inclus le big data dans leurs plans de développement. Les experts leur conseillent d’investir dans la recherche de compétences en analyse de données.