Sa sortie avait été annoncée en janvier dernier mais c’est finalement lors du Mobile World Congress de Barcelone que le Blackphone a été présenté par ses créateurs : l’espagnol Geeksphone et le suisse Silent Circle.
Selon Phil Zimmermann, PDG de Silent Circle, la fabrication de ce smartphone ultrasécurisé a été motivée par la nécessité de protéger la vie privée de ses utilisateurs.

Une configuration matérielle milieu de gamme et un OS remanié

Le BlackPhone est doté d’un écran de 4,7 pouces, d’un processeur quatre cœurs cadencé à 2 Ghz, de 2 Go de RAM, de 16 Go de mémoire, d’un capteur de 8 mégapixels, d’une puce 4G, du wi-fi, de Bluetooth et d’un GPS.

Sa particularité réside surtout dans PrivatOS, une version remaniée d’Android qui ajoute une couche de sécurité au système d’exploitation mobile.
Celle-ci permet de chiffrer l’intégralité des communications entrantes et sortantes (appels, SMS et vidéo-conférences) à condition que les destinataires disposent également de la suite. PrivatOS offre également la possibilité de stocker des données sur un cloud sécurisé, de bloquer les publicités intempestives ou encore de sécuriser son fichier de contacts.

Un prix incluant des licences pour 2 ans

Le Blackphone sera disponible en France en juin prochain, pour 460 €, et peut être commandé sur le Net dès maintenant. Le prix comprend l’appareil et ses solutions de sécurité intégrées, dont les licences seront valables deux ans. Il inclut également 3 licences annuelles à offrir à des proches.