D’après les analystes de Gartner, d’ici 4 ans, une politique du « non-cloud » sera aussi rare en entreprise que l’est une politique du « non-Internet » aujourd’hui. En effet, tout ou partie des innovations technologiques proposées par les fournisseurs reposent désormais sur le nuage. L’hybride en sera même bientôt l’utilisation la plus courante.

Les experts estiment par ailleurs que plus de 30 % des investissements logiciels des 100 plus gros fournisseurs passeront d’un « cloud-first » à un « cloud-only ». Et d’ici 2020, bien plus de puissance de calcul aura été vendue par les fournisseurs de cloud IaaS et PaaS, que vendue et déployée au sein des datacenters d’entreprises. L’IaaS et le PaaS devraient alors générer plus de 55 Md$ de CA, dépassant les revenus issus des serveurs.