C’est le cloud qui est la technologie la plus révolutionnaire parmi celles dont on dispose aujourd’hui, si l’on en croit les décideurs IT français interrogés dans le cadre de l’étude annuelle de BT. Ils sont 61 % à considérer que celui-ci va changer profondément les choses pour leur entreprise, quand 56 % citent d’abord l’analyse de données et 53 % la mobilité IoT.

Seulement 3 % des entreprises ne sont pas du tout passées au cloud, alors que 39 % l’utilisent « fortement », c’est-à-dire qu’elles ont au moins la moitié de leurs données qui y sont stockées. Un quart d’entre elles sont même, de leur propre aveu, « totalement orientées vers le cloud ». Conséquence de cette nouvelle donne, les responsables IT sont 72 % à estimer que le rôle des DSI est beaucoup plus stratégique depuis deux ans.