Afin de rendre ses données plus accessibles et de faciliter la prise de décision, le Département Parcours Clients Collaborateurs du Crédit Agricole s’est orienté vers de nouveaux outils de dataviz.

Par Marie Varandat

Un des problèmes majeurs en BI vient souvent de l’absence de consensus sur la signification des données. Pour les uns, un chiffre d’affaires tient compte de l’amortissement, pour les autres, il s’agit du montant cumulé des ventes.

Au Crédit Agricole, l’emploi de tableaux de bord, en appui sur des données de référence, devait envoyer ces problèmes aux oubliettes. Sans succès. « Nous souffrons d’obésité informationnelle, déclare Hélène Terrec-Maugan, responsable du Département Parcours Clients Collaborateurs au Crédit Agricole Île-de-France. On est supposé prendre des décisions stratégiques sur la base d’une forêt d’indicateurs. Or, au cours d’une réunion, j’ai réalisé que mes interlocuteurs tiraient des conclusions différentes des données affichées dans un tableau, principalement à cause de la complexité de la représentation. L’idée de trouver une nouvelle solution est partie de là : il faut arrêter de produire des tableaux avec des données tellement complexes qu’on n’arrive plus à les interpréter ».

Hélène Terrec-Maugan,
« A force de richesse et de facilité à créer des indicateurs, on finit par complexifier énormément la capacité de réagir vite »

Pour Hélène Terrec-Maugan, l’objectif était de parvenir à une représentation des données simple pour que chacun puisse comprendre de quoi il est question et prendre des décisions.

Dans cette perspective, le Crédit Agricole s’est tourné vers Toucan Toco, une start-up française proposant une nouvelle génération de solutions de dataviz orientée « storytelling ». « Avec les outils de cet éditeur, je peux prendre mes utilisateurs par la main et les emmener étape par étape sur des données que je considère comme les indicateurs indispensables pour prendre de bonnes décisions, explique Hélène Terrec-Maugan. En outre, l’outil est adapté à des profils non techniques, critère indispensable pour gagner en autonomie et permettre aux métiers de construire des représentations adaptées à leurs besoins ».

Et c’est ce que son équipe a fait. En moins de 15 jours, elle développe une première application pour suivre les marges dans le domaine des crédits habitat et vérifier le bon positionnement du Crédit Agricole sur ce marché. Pour mener à bien le projet, Hélène Terrec-Maugan n’a retenu que cinq indicateurs clés : taux, assurance emprunteur, frais de dossier et indemnité de remboursement anticipé. « Auparavant, pour avoir l’information synthétisée dans Toucan Toco, celle utile à la prise de décision, nous devions consulter deux solutions de restitution et une macro sous Excel de 38 colonnes et 150 lignes », précise-t-elle.

Dans la foulée, son équipe développe deux nouvelles applications pour suivre l’activité du SAV et le taux d’utilisation d’outils d’optimisation, toujours avec la même approche sélective des données et la même célérité : moins de 8 jours pour mettre en place la première application et 3 jours et demi pour la seconde.

Résultat, la solution compte aujourd’hui plus de 160 utilisateurs et le succès est total puisque l’équipe d’Hélène Terrec-Maugan enregistre un taux d’utilisation de 70% et l’usage de Toucan Toco a été étendu à l’ensemble du groupe.

 

Ce retour d’expériences a été publié à l’origine dans le numéro 2247 du magazine IT FOR BUSINESS.