100 000 dollars pour une nouvelle attaque 0-day créée dans Java ou Flash (entre autre), c’est la récompense que verserait « Paunch », le concepteur du malware «Blackhole ». Forbes vient d’ailleurs de publier un tableau dans lequel on peut découvrir les sommes que les cybercriminels sont prêts à débourser pour utiliser de nouvelles vulnérabilités. On peut découvre qu’une vulnérabilité pour Adobe Reader peut s’échanger entre 5000 et 30 000 dollars, 50 000 pour MacOS X, 60 000 dollars pour Android, 120 000 dollars pour Windows, et jusqu’à 200 000 dollars pour les navigateurs Chrome ou Internet Explorer. Qui a dit que le crime ne payait pas ?