Une récente étude du cabinet Vanson Bourne révèle que plus d’une entreprise sur deux victime d’un déni de service sur son site web reporte la faute sur la concurrence. Ces soupçons se fondent sur le fait qu’aujourd’hui saturer la bande passante d’un serveur web est à la portée de tous.

Il existe effectivement une véritable légion de services en ligne qui proposent pour une poignée d’euros de mettre hors-service le site de votre choix. En quelques clics. Paradoxalement l’étude relève que seules 20% des entreprises interrogées ont déployé les dispositifs adéquats pour s’en protéger.