C’est l’une des 34 priorités industrielles présentées le 12 septembre dernier par François Hollande pour réindustrialiser la France, et il porte sur les services sans contact. Le Forum des services mobiles sans contact (SMSC), qui réunit l’ensemble des acteurs du marché, se réjouit que le gouvernement souligne ainsi les atouts de la France dans le domaine du NFC. L’Etat et les collectivités locales donneront un coup de pouce à cette filière par le biais, notamment, de la commande publique, l’e-Administration servant de vitrine au savoir-faire hexagonal.

Le mobile peut, entre autres, remplacer nombre de cartes de nos portefeuilles, mais aussi faire de nouveaux services associés la géolocalisation les réseaux sociaux et les capteurs de mouvement, rappelle le Forum SMSC. Ce dernier note aussi que les autres plans dédiés aux objets connectés, aux réseaux électriques intelligents, à la cybersécurité et à l’e-santé peuvent avoir un effet d’entraînement sur le déploiement de services NFC.