Dans son rapport, basé sur les données marketing du 4ème trimestre 2015, Adobe livre les dernières tendances en matière de référencement et de publicité numérique. Il apparaît qu’à l’échelle mondiale, le référencement payant n’a progressé que de 3 % sur cette période.

Le plus fort ralentissement a été observé en Europe, où il a notamment diminué de 33 % en un an sur Google. La firme de Mountain View s’en sort mieux en Amérique du Nord, où le référencement gagne 1 %.

Le canal mobile tire son épingle du jeu

Parallèlement, Adobe souligne que le trafic sur le canal mobile a augmenté de 35 % sur un an. Aujourd’hui, il représente à lui seul 38 % des dépenses de référencement, soit une augmentation de 22 % en 2015. Les consultations sur smartphone enregistrent elles aussi une croissance importante (+51 %), alors que, sur la même période, les tablettes affichent une baisse de 9 %.

Les récentes stratégies marketing mises en place par Facebook et Google ont porté leurs fruits. Grâce à la nouvelle sélection de publications à afficher dans le fil d’actualité, le réseau social présente une hausse de 36 %. Le géant du Web a, quant à lui, progressé de 27 % grâce aux annonces display contextuelles et à la conversion automatique de textes en images publicitaires. En termes de taux de clics observés pendant la période de Noël, il reste largement devant Facebook (+219 %, contre 77 %).