Toujours réservé à une audience Business accréditée, le CES s’est tenu cette année en mode virtuel. Les exposants ont, pour beaucoup, focalisé leur attention sur les télétravailleurs, leur productivité et leur bien-être… Petit tour des tendances technologiques que les DSI doivent garder en tête…

Bien évidemment moins foisonnante, moins démonstrative, moins agitée, moins délirante et moins folle que les éditions traditionnelles, la première édition 100% virtuelle du Consumer Electronic Show (autrefois affublé du suffixe « de Las Vegas ») est restée quand même très riche en annonces de nouveaux produits et en innovations en tous genres.

On retiendra surtout que cette édition en pleine pandémie a été marquée à tous les étages ou presque par le COVID-19 et ses implications sur la vie des salariés et des foyers. Nombre d’innovations introduites visent spécifiquement à améliorer la productivité des collaborateurs dans un mode télétravail, l’éducation des enfants à distance et à protéger la santé des personnes.

Voici ce que les DSI doivent retenir des tendances marquantes de ce CES 2021 :

RÉVOLUTION DANS LES ÉCRANS

Histoire de LED : Comme chaque année, les écrans ont monopolisé une part importante des innovations technologiques du moment.
Du côté TV, les mini-LED sont à la mode : elles sont utilisées pour rétroéclairer les dalles LCD afin d’améliorer contrastes et noirs.
Les micro-LED (qui veulent concurrencer l’OLED en créant des dalles de LED émissives) étaient présentent chez Samsung mais restent encore très coûteuses à produire.

Des écrans à rouler : Les vraies innovations sont à chercher ailleurs. Notamment du côté du Smartphone où, après les écrans pliables, les écrans enroulables deviennent presque réalité. LG avait déjà présenté des TV enroulables l’an dernier. Cette année TCL a démontré des écrans enroulables de toutes tailles. Un de ces prototypes est une sorte de phablettes de 6,7 pouces qui peut s’étendre jusqu’à 7,8 pouces pour un plus grand confort de visionnage des films. Oppo aussi présentait un smartphone « Oppo X 2021 » d’une taille de 6,7 pouces s’étendant en tablette de 7,4 pouces.

Des écrans transparents : Autre innovation, l’arrivée d’écran transparent. LG avait déjà présenté des TV offrant 10% de transparence l’an dernier. Cette année, le degré de transparence de leurs dalles expérimentales atteint déjà plus de 40%.
Et la technologie inspire aussi les fabricants de PC.
Samsung a présenté un PC Blade Bezel dont la Webcam est désormais placée sous la dalle. Une astuce qui permet de créer des machines avec des écrans véritablement sans bordure !

NOUVEAUX DESIGNS DE PC

Le CES est toujours l’occasion pour les constructeurs de lancer de nouveaux PC et d’imaginer de nouveaux designs. Des nouveaux designs qui ne visent pas tant à séduire l’œil qu’à permettre de nouveaux cas d’usage et concrétiser de nouveaux scénarios en entreprise.

Mini PC, Maxi Perfs : C’est le cas chez NEC PC, une marque qui renaît sous l’égide de son nouveau propriétaire Lenovo et qui avec son LaVie Mini propose un tout petit PC convertible à écran tactile de 8 pouces d’une résolution de 1900×1200 pixels. Animé par un processeur Intel Core i7 dernière génération (à GPU Iris Xe), il ne pèse que 579 grammes !

PC new style : HP tente de convertir les entreprises à Windows on ARM avec un Elite Folio qui se transforme aisément en tablette non pas avec un axe rotatif mais avec une idée bien plus ergonomique et pratique : un écran « Pull Forward » qui s’avance au-dessus du clavier jusqu’à se retrouver presque à plat.

Deux écrans valent mieux qu’un : Asus poursuit son exploration des « ScreenPad Plus », ce large écran juste au-dessus du clavier qui complète l’écran principal. Désormais, celui-ci s’incline à 7° ce qui améliore son ergonomie. Un tel écran secondaire se révèle étonnamment pratique quand on passe ses journées à faire des visioconférences tout en devant travailler parallèlement.

InformatiqueNews fait un tour complet, avec plein de vidéos, des nouveaux PC dédiés aux entreprises et présentés lors de ce CES 2021. Des PC qui font tous la part belle à la mobilité et au télétravail avec des Webcams améliorées et sécurisées, des micros de qualité studio, des astuces ergonomiques pensées pour la visio. Nous vous invitons à y jeter un œil : Ces nouveaux PC Pro qui ont marqué l’édition virtuelle du CES 2021, en vidéo…

UNE GUERRE DE PUCES

Cela fait quelques années déjà qu’IT for Business explique au DSI qu’ils ne peuvent plus totalement se désintéresser des moteurs qui animent serveurs et machines. Il s’y passe trop de choses.

Le marché des processeurs et des GPU s’annonce plus concurrentiel que jamais en 2021.

Intel est malmené mais sa 11ème génération de processeurs mobiles Core i5/i7 vPro, aux performances au moins doublées grâce à un nouvel étage graphique au vrai tempérament « gamer » (l’Iris Xe), se retrouve un peu partout et transfigure notablement les performances des ultrabooks 2021 par rapport aux générations précédentes.
Il en résulte une nouvelle génération de machines ultra-nomades et autonomes, plus polyvalentes encore, qu’Intel estampillent du label « EVO ».

Intel est sous pression d’ARM (et d’Apple avec son M1) mais aussi d’AMD. Après avoir lancé sa série « Ryzen 5000 » pour ordinateurs de bureau (déjà très recherchée et plébiscitée par tous les Gamers de la planète), AMD décline l’offre pour ordinateurs mobiles. Là encore le premier marché sera celui du PC portable de Gaming. Mais les performances affichées en combinant ces nouveaux AMD avec les GPU mobiles NVidia de série RTX 30XX (eux aussi lancés à l’occasion du CES) ont aussi de quoi séduire bien des entreprises du secteur de l’image de synthèse.

5G ET WIFI-6E

Côté connectivité, la 5G se démocratise sans surprise sur les smartphones et sur les ordinateurs portables. Des modems 5G mobiles font également leur apparition notamment chez Netgear qui présentait son tout nouveau Nighthawk M5. Ce dernier dispose d’un port Ethernet très utile pour se relier à une Box Fibre et servir de connectivité de secours en cas de perte du lien primaire.

Mais ce CES 2021 a également mis en évidence le WiFi 6 et sa dernière déclinaison WiFi 6E qui exploite une bande supplémentaire (celle des 6 GHz). Rappelons que cette bande de fréquence n’a pas encore été officiellement libérée en France. Toutefois, l’ANFR a récemment confirmé avoir validé les nécessaires modifications du Tableau de répartition national des bandes de fréquences pour permettre l’introduction du WiFi 6E sur le territoire national.
D’après nos informations, un arrêté pourrait être publié d’ici la fin mars pour officialiser la libération des fréquences 5 945 MHz à 6 412 MHz.

La technologie est principalement utilisée pour créer des réseaux WiFi Mesh plus étendus et plus performants à même de supporter beaucoup plus d’appareils connectés tout en optimisant la bande passante pour chacun d’eux. TP Link a ainsi dévoilé son Deco X96, Linksys son AXE8400.

QUESTION DE SANTÉ

Enfin, les DSI retiendront que bien des innovations étaient marquées par la pandémie et son influence sur notre quotidien.

Des masques new-look : Le projet Hazel de Razer est un masque pensé au départ pour les gamers qui pratiquent l’e-sport mais qui pourraient trouver des applications en entreprise avec sa surface transparente et ses LED qui s’illuminent quand la lumière ambiante décroit.
Plus sérieux, le AirPop est un masque à filtre interchangeable intégrant un capteur qui avertit quand il est temps de changer les filtres.
Enfin le MaskFone, lui aussi équipé de filtres interchangeables, embarque écouteurs et micros pour des communications smartphones non perturbées par la présence du masque.

Désinfection à différentes échelles : autre tendance, les robots pour désinfecter aux UV objets et outils. On en trouvait chez Unipin (et son Robot ID2), chez Ubetech (et ses Adibot-S et Adibot-A), chez LG (UV-C), et d’autres.
Pour nettoyer l’air ambiant de tout virus, CleanAir Zone utilise une charge électrique pour capturer les particules néfastes ambiantes et les passer à son filtre destructeur de virus.

Collaborer par temps pandémique : enfin dernière tendance, aider les entreprises à poursuivre leur activité et fluidifier la collaboration par temps de confinement. En la matière, deux startups françaises se sont fait remarquer avec leurs tableaux blancs interactifs : Klaxoon et ses tableaux collaboratifs  ainsi qu’Ubikey et sa solution de Management Visuel Digital. Autre entreprise remarquée, Imverse et sa solution holographique Live3D pour rendre les visioconférences plus vivantes et réelles.

Autant de technologies qui tracent des tendances aux impacts divers pour l’entreprise et qui à terme pourront intégrer sa transformation numérique ou lui permettre de gagner en agilité et de réinventer les expériences clients dans un monde devenu imprévisible.