13h53, c’est le temps moyen qu’il faut à une entreprise française du secteur du retail pour répondre à une sollicitation sur les réseaux sociaux. Autant dire une éternité, surtout en comparaison des 4h29 mis en moyenne par les entreprises américaines. Issus d’une étude de Sprinklr, spécialiste de l’analyse des réseaux sociaux, ces chiffres révèlent une grande différence dans la prise en compte de ces outils et de la professionnalisation de leur gestion.

Sur le plan de la pratique, Instagram enregistre outre-Atlantique 53% de l’engagement, contre 46 % pour Facebook. En France, ce dernier tient toujours la corde avec 65 % du volume. Une illustration de l’importance prise par le visuel. Ainsi 90 % des posts de distributeurs américains ayant généré de l’engagement intègrent une photo, contre 77 % en France.