Wit.Ai a développé une API permettant aux développeurs d’ajouter une commande de reconnaissance vocale à leurs applications.

Créée en 2013 par Alexandre Lebrun, l’ancien co-fondateur de l’éditeur d’agents virtuels Virtuoz, par Laurent Landowski et par Willy Blandin, la start-up française attire aujourd’hui les capitaux de grands fonds. Elle vient d’annoncer une levée de fonds de 3 M$ menée par le fonds Andreeseen Horowitz, emmenant Ignition Partners, NEA, A-Grade, SVAngel, Eric Hahn, Alven Capital et TenOneTen.

La plus-value de Wit.Ai est de ne pas se limiter à l’univers des applications. L’API est en effet compatible avec les objets connectés. Concrètement, cela va permettre aux développeurs d’intégrer facilement une sorte de Siri à ces objets, permettant une vraie interaction homme-machine, comme avec un mobile.

La start-up a déjà séduit une centaine de clients, principalement des projets Kickstarters qui utilisent l’API gratuitement, en échange de l’envoi de données échangées vers la plateforme. Gage de succès : Wit.Ai a intégré au début de l’année le célèbre incubateur de start-ups californien Y Combinator.