Alors que le digital est un enjeu stratégique pour 87 % des entreprises sondées, l’étude réalisée par Novamétrie au printemps 2015 révèle que peu d’entre elles jugent utile de créer un poste pour en gérer les impacts. En outre, à peine la moitié prévoit un budget dédié à leur transformation numérique. Ainsi, seules 22 % des sociétés interrogées comptent un véritable Chief Digital/Data Officer (ou CDO) parmi leurs employés.

Le plus souvent, celui-ci est rattaché au DG, mais aussi à la DSI (17 %), au marketing (14 %) ou au développement (4 %). De profil jeune et peu expérimenté, il siège pourtant au comité exécutif dans 85 % des cas. Malgré son rôle prépondérant, son action est entravée par les réfractaires au changement (43 % des cas) ou par le manque de budget (19 % des cas).