L’avenir s’annonce radieux pour le marché français du cloud, selon les chiffres de Markess publiés à l’occasion de la semaine parisienne du cloud. Ainsi, ce sont 5,9 Md€ qui seront dépensés sur l’ensemble de l’année 2016, contre seulement 900 M€ en 2007. Soit un chiffre multiplié par 6 en dix ans.

Le marché a également évolué dans sa répartition. Alors qu’en 2007, le SaaS représentait 95 %, il n’atteint plus aujourd’hui que 57 % de l’ensemble. En cause, l’importante progression de l’IaaS (Infrastructure as a Service) et du PaaS (Platform as a Service) qui pèsent aujourd’hui respectivement 35 % et 8 % du marché français du cloud. À noter toutefois que le cloud ne représente que 11 % de l’ensemble des dépenses en logiciels et services dans l’Hexagone. Une belle marge de progression donc, portée au moins jusqu’en 2018 selon Markess.