Le marché IT est en train de devenir plus dynamique en Europe centrale et orientale que partout ailleurs. C’est ce qu’observe le cabinet IDC au terme d’une étude. Selon les analystes, les investissements informatiques dans cette zone (qui ne comprend pas la Russie) devraient suivre un rythme de progression de l’ordre de 4,8 % par an pour dépasser la barre des 11 Md$ engagés au total, à l’horizon 2019.

La sécurité toujours au cœur de l’IT

Au centre de cette croissance, la transformation numérique des entreprises. Non seulement tous les pays sont concernés par ce changement, mais également tous les aspects, comprenant notamment les processus, les produits et les services. Tous sont en train de se « digitaliser ».

Parmi les innovations principales qui concentrent l’essentiel des dépenses figurent le cloud, la mobilité, le big data, l’analytique, les réseaux sociaux d’entreprises et la sécurité. Moins « tendance », cette dernière reste absolument nécessaire, à mesure que les données et les échanges se multiplient.

L’outsourcing capte 40 % des dépenses

Si les projets informatiques représentent plus de la moitié du total des dépenses IT en Europe centrale et orientale, l’externalisation (outsourcing) pèse, elle, 40 % de cet ensemble, notamment sous l’effet des services d’hébergement d’infrastructures.

Les experts d’IDC estiment que de réelles opportunités se présentent aux fournisseurs de services informatiques voulant accompagner les DSI à adapter leur IT aux objectifs commerciaux de leur société.