L’amélioration de la présence des distributeurs sur tous les canaux ne doit pas se faire au détriment des points de vente physiques, si l’on en croit une étude menée auprès des distributeurs européens. C’est le cabinet de conseil et d’analyse Pierre Audoin Consultants (PAC) qui révèle ce paradoxe, fruit de son enquête menée auprès des hauts responsables commerciaux et informatiques de 200 grandes entreprises de distribution.

Pour 73 % d’entre eux, leurs magasins revêtiront une importance stratégique plus grande qu’aujourd’hui d’ici 2020. Tout en convenant qu’une stratégie multicanale est indispensable, puisque 69 % de ces décideurs vont étendre, à court terme, leur présence numérique.

Un besoin urgent d’évolution

Un distributeur sur deux assure qu’il s’apprête à investir dans l’informatique d’ici deux à cinq ans pour soutenir la stratégie multicanale. Parmi les professionnels qui investiront, 67 % privilégieront des solutions e-boutique et 62 % des solutions de paiement en ligne. Elles investiront aussi dans la gestion de la relation client (CRM), les applications de vente en ligne pour mobiles et tablettes (43 %) et les systèmes de paiement sur mobile (35 %).

Il y aura, quoi qu’il arrive, des habitudes largement modifiées pour s’adapter au mode de consommation multicanal : 75 % des répondants considèrent que la transformation des structures internes de leur entreprise est urgente.