Dans son dernier rapport, le cabinet Forrester Research annonce qu’en dépit des idées reçues, les dépenses IT sont toujours principalement aux mains des directeurs des systèmes d’information (DSI) au sein des entreprises.
L’étude montre qu’en 2013, aux États-Unis, à peine 6,3 % des achats de technologies ont été opérés par les métiers, sans que la DSI ne soit intervenue. Un chiffre en constante évolution depuis la fin des années 2000, mais qui reste cependant marginal. Cette croissance, estime l’auteur du rapport, Andrew Bartels, serait en partie liée à l’achat de tablettes et de smartphones.
Le document précise, par ailleurs, que dans un peu moins de 10 % des cas, ce sont aux métiers qu’est revenu le choix, tandis que la supervision du processus a été gérée par la DSI.

Une collaboration inéluctable entre métiers et DSI

Forrester précise toutefois que si la DSI conserve la mainmise sur ces dépenses, elle devra s’habituer à collaborer avec les métiers, notamment dans le processus décisionnaire. En effet, l’achat IT est de plus en plus souvent déterminé grâce à la collaboration de la DSI et des métiers, qui s’associent pour définir les besoins de l’entreprise et les réponses à y apporter. Dans son analyse, Forrester estime que ce schéma collaboratif aura cours dans plus d’un tiers de la dépense IT américaine d’ici 2015.
Le document prévoit du coup qu’à cette date la part de dépense IT supervisée par l’informatique – intégralement ou en majeure partie – sera d’environ 47 %. À titre de comparaison, elle était de 55 % en 2013.