Selon IDC, les revenus générés par le marché de la mobilité devraient dépasser les 1 700 Md$ en 2020 (soit une croissance de 2,2 % par an). Ces revenus, principalement issus d’achats de matériels et de services, sont surtout tirés par le segment logiciel qui devrait afficher une progression de 15 % par an d’ici 2020.

Aujourd’hui, les dépenses du grand public représentent plus de 50 % du marché mondial, mais la tendance pourrait s’inverser, notamment dans les grandes entreprises : plateformes de développement, applications nomades et sécurité des environnements mobiles seront leurs principaux pôles d’investissements. Le secteur bancaire devrait consacrer plus de 100 Md$ à la mobilité. La santé devrait elle aussi augmenter son budget alloué aux solutions mobiles (+5,1 % par an prévu sur la période).