SAP tend de plus en plus à réclamer des licences supplémentaires à ses entreprises clientes pour qu’elles puissent accéder aux outils SAP depuis des logiciels tiers. Ce que l’éditeur dénomme l’« accès indirect ». SAP impose ainsi le module « open hub » pour extraire des données décisionnelles depuis SAP BW avec une solution d’un autre fournisseur.

De même, des licences supplémentaires sont requises pour interfacer un logiciel développé en interne (ex : frontal de saisie) ou encore lorsqu’il s’agit d’exploiter des données du progiciel de gestion intégré dans un autre outil.

Ce point de tension entre SAP et ses clients fera partie des huit sujets abordés dans la seconde édition du livre blanc intitulé « Pratiques commerciales avec l’éditeur SAP », à paraître sous peu et rédigé conjointement par l’Association des utilisateurs SAP francophones (USF) et le Cigref.