Econocom a amélioré son chiffre d’affaires de 23 % au premier semestre en rythme annuel, atteignant 972 M€ de recettes. Pour la SSII belge, ce résultat est principalement dû à l’intégration d’Osiatis (rachetée en mars) qui a profité d’une « formidable dynamique commerciale » sur cette période de l’année.

Le résultat d’exploitation du groupe, porté à 31 M€, a lui aussi fortement progressé (+31 %).

La branche la plus importante d’Econocom, « Gestion technologique et Financing », a atteint 491 M€ de chiffre d’affaires. La partie « Produits et Solutions » a, quant à elle, progressé, atteignant 167 M€. En parallèle, la division « Services », comprenant Osiatis, a reculé de 4,6 %, à 314 M€.

L’intégration conjuguée à la recherche de synergies a, pour sa part, été retardée d’un trimestre, ce qui a pesé sur les résultats.

Sur l’ensemble de l’exercice 2014, Econocom atteint un chiffre d’affaires en croissance, supérieur à 2 Md€, ainsi qu’un bénéfice net au-delà des 100 M€.