La géolocalisation des utilisateurs, de leurs appareils et au-delà celle de la « Data » elle-même, est devenue une information essentielle dans bien des métiers et pas uniquement à des fins marketing. D’où les partenariats entre les grands clouds et les acteurs historiques de l’univers de la cartographie GPS.

Google avait bien Google Maps mais il lui a fallu récupérer Waze pour enrichir son savoir informationnel et étendre ses perspectives notamment en matière de véhicules autonomes. L’été dernier AWS a annoncé un partenariat majeur avec HERE pour offrir à ses clients, aux business analysts et aux développeurs tout un panel de services de géolocalisation disponible à travers l’AWS Serverless Application Repository.
Microsoft qui possédait déjà Bing Maps et a investi dans OpenStreetMaps, a signé un premier partenariat avec TomTom en 2016. Cette semaine, le géant de Redmond a annoncé un nouveau partenariat étendu avec TomTom.

Le spécialiste néerlandais de la cartographie routière devient le fournisseur privilégié de données de « géolocalisation » pour Azure et Bing Maps, Azure devenant en échange le fournisseur cloud de prédilection de TomTom. Au-delà de cet aspect collaboratif très classique, TomTom apporte ses informations trafic, ses dernières imageries cartographiques, mais aussi nombre de ses technologies qui peuvent se révéler clé pour la division « Connected Vehicles » d’Azure. Rappelons en effet que Microsoft Azure est un cloud adopté par de nombreux fabricants de véhicules, à commencer par Volswagen, TATA, BMW et Renault-Nissan, pour leurs futurs projets de voitures connectées et autopilotées.

Séduire les constructeurs automobiles est, bien sûr, l’un des grands enjeux de ces alliances entre grand cloud et fournisseur de cartographie et données géospatiales. Mais ce n’est pas le seul. Pour des raisons de performances et de sécurité des données, nombre d’entreprises s’attendent à voir leurs applications, les services Maps en SaaS, les données cartographiques les plus récentes et leurs outils de Business Intelligence hébergés au même endroit pour réduire les latences et accélérer les requêtes.

Évidemment, rien n’interdit à des entreprises ayant par exemple opté pour Microsoft Power BI d’exploiter des données et services HERE ou à des entreprises hébergeant leurs applications sous AWS d’exploiter les données TomTom. C’est toute la magie des APIs.
En outre, ces partenariats ne sont pas exclusifs. A notre connaissance, Microsoft demeure un partenaire stratégique de HERE et nombre de ses applications (à commencer par Windows Maps sous Windows 10, « Cartes » en Français) s’appuient et devraient encore continuer de s’appuyer à court terme sur HERE.

Sources :
AWS : HERE on AWS
AWS : HERE Uses Scalability and Global Reach of AWS to Deliver Connected-Car Solutions
GCP : Google Maps Platform
Azure : Tomtom & Azure expanded partnership
Azure : Azure Location Based Services