« Windows 11 est la première version d’une nouvelle ère de Windows ». C’est par ces mots que Satya Nadella a présenté le nouveau système d’exploitation de Microsoft. Un système relooké et repensé pour un monde du travail plus hybride. Un système qui se veut « Secure by Design » et paré pour le « Zero Trust by Default ».
La mise à jour de Windows 10 vers Windows 11 est annoncée comme gratuite.
Pour les DSI, cette annonce est le début d’un nouveau casse-tête comme à chaque évolution du système. Mais l’éditeur se veut rassurant :
– Le niveau de compatibilité du système est excellent, les fondations étant les mêmes.
– Le déploiement de Windows 11 se fait exactement comme Windows 10 avec les mêmes outils : Windows Autopilot et Microsoft Endpoint Manager.
– Windows 10 peut être mis à jour vers Windows 11 par un simple Windows Update.

Pour évaluer la compatibilité de leur parc applicatif, Microsoft publiera une version préliminaire de Windows 11 dès la semaine prochaine. Elle sera notamment accessible via Azure Virtual Desktop. En outre, Microsoft ouvre un support gratuit « App Assure » pour aider les entreprises qui rencontreraient des problèmes de compatibilité.

Outre les améliorations sur la sécurité et sur les performances, on retiendra aussi que Windows 11 supportera les applications Android.

Nos confrère d’InformatiqueNews accorde un long papier à Windows 11 avec des réponses aux 25 questions clés que se posent les utilisateurs, les DSI et les administrateurs IT :
Windows 11 : 25 réponses à 25 questions fondamentales… (informatiquenews.fr)