@Work

Microsoft et Google bientôt opérateurs Télécom en France ?

Par Laurent Delattre, publié le 15 novembre 2022

Microsoft et Google ont chacun reçu de l’ARCEP l’autorisation de distribuer des numéros de téléphone afin de compléter les fonctionnalités téléphoniques de leurs plateformes de communication respectives et en faire de potentiels opérateurs Télécom.

L’information a été officialisée en septembre pour Microsoft et en Octobre pour Google, même si les plages ne sont pas aussi étendues pour le second que pour le premier. Les deux géants ont réclamé et obtenu de l’ARCEP l’attribution de « ressources en numérotation ». De quoi rapprocher un peu plus les géants américains d’un rôle d’opérateur de téléphonie d’entreprise pour mieux servir les scénarios de communication unifiée dans le cloud et en mobilité.

Microsoft étend la sphère Teams

Il y a à peine plus d’un an, Microsoft annonçait Teams Phone, une évolution de Teams destinée à intégrer au cœur du hub collaboratif une véritable expérience de téléphonie d’entreprise riche en services. Objectif, servir des utilisateurs devenus de plus en plus nomades avec le Covid et la montée du travail hybride et en attente de solutions permettant de transférer plus aisément entre leurs appareils, de pouvoir rester dans Teams pour répondre aux appels téléphoniques et profiter de fonction de transcription, d’enregistrement, de talkie-walkie et d’identification des appelants. Pour les entreprise, Teams Phone permet de mieux centraliser la distribution des appels et de les gérer plus simplement.

À LIRE AUSSI :

Jusqu’ici ces fonctionnalités s’appuyaient sur un module « Operator Connect » pour faire le lien entre Teams et l’opérateur de téléphonie de l’entreprise. Mais dès Octobre 2021, Microsoft avait aussi formulé auprès de l’ARCEP de se voir attribuer des « ressources en numérotation » (des numéros géographiques, des numéros spéciaux à tarification gratuite, des numéros polyvalents, des préfixes de routage…) et le droit de distribuer des numéros de téléphone à ses clients.

Microsoft s’est ainsi vu attribuer en septembre dernier les plages suivantes :

Extrait de l’autorisation de l’ARCEP

De quoi lancer prochainement officiellement et complètement l’offre Teams Phone en France, elle qui n’est pour l’instant qu’en preview et disponible principalement aux US. 

Dit autrement, les entreprises vont désormais pouvoir se faire attribuer des numéros de téléphone directement par Microsoft et ne plus passer par un opérateur ni par un PABX pour gérer leur téléphonie d’entreprise tout en conservant la capacité de recevoir et passer des appels téléphoniques classiques. Pour les utilisateurs, il sera possible de transférer ce numéro vers un poste Teams ou un PC doté de Teams et d’utiliser l’outil de communication devenu central dans leur efficacité quotidienne pour tous les appels.

De quoi faire grincer les dents d’OBS, SFR Business et Bouygues Telecom Entreprise, mais aussi celles de plus petits opérateurs spécialisés dans les interactions entre Teams et l’univers de la téléphonie.

Et de quoi mettre les DSI de certaines entreprises devant des choix difficiles d’optimisation des dépenses téléphoniques et de préservation de la souveraineté numérique nationale.

Un cas Google encore mystérieux

En ce qui concerne l’attribution de ressources en numérotation, les choses ne semblent pas aussi limpides et évidentes. Google a bien obtenu une telle autorisation mais pour l’instant limitée à la seule zone géographique « ZNE Paris ».

Extrait de l’autorisation de l’ARCEP

Rappelons que Google Voice est un service de télécommunications né du rachat de Gizmo en 2009 et disponible aux US et au Canada.

On ignore pour l’instant si cette attribution « restreinte » est réservée à un lancement en preview de Google Voice en France ou d’autres fonctionnalités pour Meet par exemple, si c’est pour servir les besoins particuliers d’un client Google Workspace français ou si c’est pour les besoins spécifiques d’une entreprise internationale.  

À LIRE AUSSI :

Dans l'actualité