Microsoft récupère le portefeuille des smartphones Asha d’entrée de gamme et de téléphones low cost, vendus par dizaines de millions dans les pays émergents.

En rachetant l’activité de terminaux mobiles Nokia, Microsoft récupère aussi la gamme Asha des smartphones et téléphones 2G low cost. Ce portefeuille de produits pourrait s’avérer pour l’éditeur américain une excellente opportunité pour mieux pénétrer les marchés mobiles des pays « émergents ».

Aux côtés des 7,4 millions de smartphones Lumia sous Windows Phone, livrés lors du 2ème trimestre 2013, Nokia a vendu 53,4 millions d’autres téléphones mobiles qui fonctionnent avec un système d’exploitation propre.

Ce chiffre inclut, sur la période, 4,3 de smartphones de la gamma Asha à écran tactile, le reste, soit presque 50 millions sur un trimestre, étant constitué de téléphones mobiles 2G.

Nokia vend beaucoup en Asie, Amérique Latine, Afrique et Moyen-Orient

Si ces téléphones sont aussi vendus en Europe, le marché principal de volume pour Nokia se concentre sur quatre zones géographiques : Asie, Amérique Latine, Afrique et Moyen-Orient. Le constructeur y a vendu presque 50 millions de téléphones sur le deuxième trimestre 2013.

« Ces volumes renforcent la position de Microsoft quand on la compare à celle de Google, pour connecter le prochain milliard de personnes sur la planète » commentent les analystes anglais du cabinet Analysys Mason.

Soucieux de préserver la marque sur ces marchés, l’accord signé avec le constructeur finlandais prévoit que Microsoft pourra continuer d’utiliser la marque Nokia, au terme d’un accord de licence de 10 ans.

Retrouvez notre dossier complet sur le rachat de Nokia par Microsoft.

 

Lire aussi :

– Nokia persiste sur la voie du téléphone 2G low cost (publié le 10 mai 2013)

– Nokia : un téléphone mobile 2G d’entrée de gamme à clavier (publié le 24 avril 2013)

– Nokia rachète l’activité mobile de Nokia (publié le 3 septembre 2013)