Microsoft s’apprête à construire un nouveau datacenter dans l’État de l’Iowa aux États-Unis, le deuxième de ce type dans cette région. Connu sous le nom de « Project Alluvion », il s’agira de l’un des plus grands centres de données existants, couvrant une surface de plus de 107 000 m².

Avec un coût estimé à 1,126 Md$, il sera aussi l’un des plus coûteux datacenters du monde. Surtout si l’on ajoute les 900 M$ que le géant de Redmond a déjà investi dans son autre centre situé dans l’État d’Iowa. À eux deux, ils n’approchent toutefois pas encore le coût total du datacenter que devrait installer Apple en Hollande, estimé à 2,7 Md$.

Avantages fiscaux

Ce projet, officialisé par les autorités de l’Iowa, verra le jour dans la ville de West Des Moines, qui a confirmé sa future implantation. Cette localité a été choisie en raison des avantages fiscaux. Ainsi Microsoft devrait ainsi bénéficier d’un abattement fiscal de 20,3 M$.

Pour ce qui est de l’usage qui sera fait de ce centre de données, il s’agira d’héberger les infrastructures du cloud Azure de Microsoft, mais aussi de ses offres SaaS, telles les Office Web Apps ou de Bing. En tout, ce datacenter emploiera 84 personnes.

Selon le site américain The Des Moines Register, en plus du Project Alluvion, les autorités auraient également reçu des demandes émanant de cinq autres industriels de l’IT pour venir s’installer sur ce même secteur.