Microsoft se met à une nouvelle forme de SaaS, comprenez le Surface-as-a-Service. L’américain décide de vendre sa tablette aux entreprises sous forme d’abonnement. Après avoir fortement incité les particuliers et professionnels à passer sous Windows 10 et l’avoir conçu comme un service se mettant à jour, Microsoft fait de même avec le matériel. C’est le meilleur moyen de s’assurer que ses clients soient à jour, mais surtout pour lui, de se garantir des revenus récurrents.

Alors que les débuts de la tablette Surface se sont avérés décevants, l’américain mise donc désormais sur ses partenaires distributeurs pour tenter d’imposer ce modèle de l’abonnement. Pour cela, Microsoft pourra compter sur de nouveaux partenaires de choix, tels que Booz, Allen, Hamilton et surtout IBM, par ailleurs engagé avec Apple sur le développement d’applications métier.