Microsoft annonce la prochaine évolution de SQL Server 2014. Proposant une gestion en mémoire de sa base de données, à la manière de SAP Hana, l’éditeur place plus que jamais le big data au centre de sa stratégie. « Grâce à lui, une entreprise peut faire un meilleur usage de son intelligence ambiante », souligne Satya Nadella, nouveau PDG de la firme.

Ce qu‘il nomme « l’intelligence ambiante » correspond en fait à la possibilité de capter une multitude d’informations de capteurs présents dans l’environnement d’un individu, et d’en tirer de l’intelligence en temps réel via l’utilisation in-memory proposée par SQL Server 2014.

Dans un rapport commandé par Microsoft, IDC estime que les entreprises pourraient générer 1,6 Md$ en gains supplémentaires ou en économies, au cours des quatre prochaines années, si elles tirent mieux parti de leurs données.

Sortir les données des entrepôts

Avant de les analyser, Microsoft veut permettre aux entreprises de sortir ces données de leurs entrepôts pour les exporter dans Azure, puis les traiter ultérieurement dans HDInsight grâce à la plateforme Analytics Platform System (APS).

Le géant américain annonce aussi la version preview publique d’Azure Intelligent Systems Service, utile aux entreprises pour gérer et récupérer les données générées par l’Internet des objets à partir de capteurs et d’écrans, « et ce, quel que soit l’OS » précise l’éditeur.

Signalons enfin que Microsoft prépare un système de sécurité unifié, censé protéger les données durant leur transit.