L’éditeur américain investit massivement dans l’association co-fondée par Elon Musk. En échange Azure devient le cloud de prédilection d’OpenAI. Le partenariat vise à créer une infrastructure « supercomputing » dans Azure pour héberger les projets d’IA Générale (AGI).

Le Cloud n’est pas l’unique priorité de Microsoft. L’éditeur investit tout aussi massivement dans l’intelligence artificielle, multipliant les services IA, équipant son cloud d’accélérateurs NPU, s’offrant de nombreuses startups, et lançant de nombreuses initiatives « AI for Good » telles que « AI for Humanitarian Action », « Microsoft AI for Earth » ou encore « Microsoft AI for Accessibility ».

Et Microsoft n’a pas l’intention de ralentir ses investissements en la matière alors que s’ouvre sa nouvelle année fiscale. La firme dirigée par Satya Nadella vient d’annoncer une participation d’un milliard de dollars dans OpenAI, l’association créée en 2015 par Elon Musk et Sam Altman ayant vocation à promouvoir une intelligence artificielle sûre et ouvertement bénéfique à l’humanité. OpenAI avait beaucoup fait parler d’elle l’été dernier en démontrant une IA collaborative utilisant plusieurs réseaux de neurones pour piloter une équipe de joueurs sur le jeu DOTA 2. Ces derniers mois OpenAI a démontré une intelligence « sans supervision humaine » capable de répondre à des questions, d’écrire des textes et même des poèmes. En fin d’année dernière, Elon Musk a quitté le conseil d’administration d’OpenAI au moment où l’association s’apprêtait à créer une branche – dénommée « OpenAI LP » – destinée à commercialiser des services et réaliser des profits.

Un rapprochement dans le cloud…

Le nouveau partenariat signé avec Microsoft concerne l’intégralité d’Open AI même si l’investissement massif d’un milliard de dollars est plus spécifiquement destiné à financer OpenAI LP.
La société dédiée à l’IA va déplacer tous ces services dans le cloud Azure. Et le cloud de Microsoft sera également le nuage de prédilection pour tous les services qui seront commercialisés par OpenAI LP.
Mais les deux entreprises vont surtout collaborer pour créer de nouvelles technologies autour de l’IA et étendre les efforts en AGI (Artificial General Intelligence) d’OpenAI, notamment en élaborant une nouvelle infrastructure « supercomputing » dédiée à l’IA et hébergée dans Azure. L’idée d’une intelligence artificielle générale (AGI) est à l’origine de la fondation d’OpenAI. L’objectif est d’élaborer une IA capable d’acquérir par elle-même de nouvelles aptitudes et de réaliser des tâches comme le fait l’intelligence humaine.

… pour développer une IA Générale sûre et bénéfique

C’est le risque de voir de telles intelligences éclipser les humains qui a à l’origine conduit Elon Musk et ses partenaires à créer OpenAI. Depuis l’annonce de la création d’OpenAI LP, de nombreuses voix s’inquiètent, considérant que cette branche « née pour le profit » ne peut que faire perdre de vue l’objectif initial. Et l’investissement de Microsoft ne fait qu’attiser leurs craintes. Pourtant, les deux entreprises ont tenu à affirmer que cette volonté originelle de créer une AGI bénéfique à l’humanité restait au cœur de ce partenariat. Sam Altman, CEO d’OpenAI, a ainsi rappelé qu’ « il est crucial que l’AGI soit déployée en toute sécurité et que ses avantages économiques soient largement distribués. Il était impératif de trouver un partenaire qui partage cette vision ». De son côté Satya Nadella, le CEO de Microsoft, a affirmé que l’objectif premier de ce partenariat était de « démocratiser l’intelligence artificielle tout en veillant à placer la sûreté et la sécurité au premier plan afin qu’elle puisse être bénéfique à tous ».
Microsoft et OpenAI ont par ailleurs confirmé que les développements à venir seraient gouvernés par les politiques d’éthique de l’IA des deux entreprises. Rappelons que Microsoft a créé, il y a plus d’un an, un « Conseil d’Éthique » multidisciplinaire destiné à gouverner tous les projets « IA » de l’éditeur.