Intel se renforce dans les technologies mobiles en achetant l’activité de navigation par satellite de ST-Ericsson, concepteur de composants.

Intel persiste à se renforcer dans les composants pour terminaux mobiles. Il met la main sur l’activité de navigation mobile par satellite de l’industriel franco-suédois, ST-Ericsson.

Cette co-entreprise, en cours de démantèlement faute d’accord entre les deux parties, cède avec cette activité, 130 salariés (basés au Royaume-Uni, en Inde et à Singapour). Elle réduit ainsi ses besoins en trésorerie d’environ 90 millions de dollars.

Profitant de « l’aubaine » constituée par cette volonté de déinvestissement, Intel se dote ainsi d’une technologie – la géolocalisation par satellite – devenue stratégique pour qui, tel Intel, ambitionne de tenir un rôle majeur dans les composants pour terminaux mobiles.

Le fabricant de composant californien, qui a manqué le virage des processeurs pour smartphones, effectue un retour remarqué sur ce marché avec ses propres processeurs Atom qui équipent plusieurs mobiles (téléphones et tablettes) récents (Motorola RAZR I, Lenovo K 800, Acer Iconia W510, etc…). Une nouvelle génération de ces processeurs Atom va arriver sur le marché prochainement.

Lire aussi :

Intel crée une division dédiée aux terminaux du futur (publié le 22 mai 2013)