Les ventes de smartphones en 2016 seront finalement moins importantes qu’escompté selon IDC. Leur progression est en effet estimée à 3,2 % par le cabinet d’analyses, soit 2,6 points de moins que les prévisions initiales. La première explication à cette évolution concerne le changement de comportement des utilisateurs, qui tendent à renouveler moins souvent leurs appareils.

Dans ce contexte, les smartphones sous Android s’en sortiront mieux que leurs concurrents : IDC prévoit une hausse de 6,2 % pour ces terminaux (soit 1,24 milliard d’unités vendues). L’OS s’accaparera ainsi près de 84 % des parts de marché. Les ventes d’iPhone, en revanche, devraient enregistrer une baisse de 2 %. Les experts pensent toutefois qu’avec ses modèles d’entrée de gamme, Apple pourrait remonter la pente dès 2017.