Grande première pour Mozilla. L’éditeur du célèbre Firefox vient d’annoncer l’acquisition de Read It Later, lui-même éditeur de Pocket. Déjà intégré au navigateur, ce service permet de stocker des copies de pages Web en un clic, afin de les lire plus tard. Malgré ce rachat, Pocket devrait rester indépendant et donc disponible sur tous les terminaux et plateformes iOS, Safari, Chrome, Windows et Android.

Si le montant de l’opération n’a pas été communiqué, Mozilla a toutefois insisté sur sa dimension stratégique. Read It Later devrait permettre à l’éditeur de renforcer sa présence sur le mobile et de rejoindre son projet Context Graph. Celui-ci veut lutter contre la centralisation des contenus, souvent reprochée aux géants du Web. De plus, le succès de Pocket n’est plus à démontrer. Le service revendique 22 millions d’utilisateurs dans le monde, dont 10 millions d’actifs chaque mois, pour un total de 2 milliards de contenus sauvegardés.