Google Chrome reste le leader des navigateurs en Europe. Mais derrière, l’ordre bouge. D’après le baromètre AT Internet, Firefox perd du terrain au point de se faire dépasser par Safari. L’expert français de la mesure d’audience observe aussi que le navigateur d’Apple rattrape Internet Explorer. Principale raison de ces changements : la croissance des usages mobiles, où iOS – et donc Safari – domine Windows Phone.

Sur un panel de 7 747 sites dans 23 pays, Chrome prend 33,9 % de parts de marchés, soit 5,6 points de plus qu’il y a un an, à l’inverse d’Internet Explorer qui perd 5,7 points en une année pour atteindre 19,9 %.

Véritable arbitre de ce classement, Safari gagne 2,1 % sur la période, pour capter 19,8 % des visites. La situation varie cependant selon les pays. En Allemagne, Firefox est numéro 1 avec 37,2 %, devant IE avec 25,1 %.