Neo Technology met à jour son outil de base de données de graphes Neo4j, qui passe en version 2.1.

Cette mise à jour profite essentiellement aux performances de la solution. L’éditeur se dit capable « d’accélérer jusqu’à cent fois le transfert de millions d’éléments depuis des bases de données relationnelles ou de tout autre type de source ».

En parallèle, le langage de requêtes de graphes Cypher peut maintenant importer de gros volumes de données depuis un fichier ou une URL.

L’enjeu pour les entreprises est de mieux comprendre leurs données via la génération de graphes. D’après une étude de Forrester citée par Neo Technology, une société sur quatre utilisera des données orientées graphe d’ici à 2017. Parmi ses références, l’éditeur met en avant des clients tels que Wal-Mart, eBay, National Geographic ou encore Viadeo.