Un nouveau membre rejoint l’Open Compute Project : Nokia. Cette organisation, dont le but est d’œuvrer à la construction de datacenters plus efficients, en améliorant leur rendement énergétique, compte déjà parmi ses membres Facebook, Apple, Microsoft, Rackspace, Cisco Systems, Juniper Networks et les banques Goldman Sachs, Fidelity, et Bank of America.

Voulant montrer son engagement, Nokia Networks est accueilli en tant que membre Gold. À ce titre, le finlandais partagera à la communauté un certain nombre de techniques en vue d’élaborer des datacenters moins énergivores. Nokia devrait proposer des variantes d’AirFrame Data Center, une solution dévoilée en juin dernier qui entend faire un pont entre les technologies IT x86 et les solutions de classe opérateur. Le but recherché par Nokia est d’accélérer le déploiement de services cloud évolutifs au service des besoins télécoms. L’équipementier devrait aussi permettre à l’ensemble des équipements estampillés OCP de pouvoir supporter ses fonctionnalités de réseau virtualisé (NFV) mais également d’accueillir des NFV tierces.