Ce sera un lot de consolation pour Opera. Le groupe norvégien a annoncé que les négociations autour du rachat de tous ses actifs par un consortium chinois, pour 1,2 Md$, a finalement échoué. L’opération n’aurait pas rempli tous les critères nécessaires avant la date butoir du 15 juillet.

Comprenant notamment Qihoo 360 et Kunlun, l’ensemble de géants de l’Internet chinois en question – soutenus par les fonds d’investissement Yonglia et Golden Brick -, n’a pas dit son dernier mot. En tout cas pas Kunlun et Qihoo 360 qui devraient quand même racheter pour 600 M$ d’actifs d’Opera, dont ses navigateurs desks et mobiles, ses parts dans la joint venture nHorizon et ses apps de performance et VPN.